Le diplômé à l’issu de sa formation devra savoir piloter des biofermenteurs et réguler la fermentation en ajustant les paramètres physico-chimiques nécessaires à une production optimale. Il devra adapter les paramètres au type de production envisagée (biomasse, métabolites bioactifs…). Par ailleurs, il connaîtra les microorganismes impliqués dans les bioproductions, et comprendra les implications inhérentes à l’éventuelle utilisation d’organismes génétiquement modifiés ou transformés.

 

Le diplômé aura donc une double compétence. Il devra être apte à mener les processus de production en suivant chimiquement la production de métabolites. Il devra aussi être capable d’extraire et de purifier les molécules produites en bioréacteurs, en maîtrisant la sécurité et les risques biologiques et chimiques spécifiques à ces industries. En outre, il sera l’interlocuteur privilégié du laboratoire de bioproduction et devra seconder efficacement le responsable, tout en manageant une équipe de techniciens.